Prendre une photo

Ah oui, ça a l’air bête comme ça, mais il semblerait que ce ne soit pas évident pour tout le monde.

– d’abord on tient son appareil photo fermement avec tous ses doigts. C’est pas une tasse de thé, c’est un joujou qui coute parfois très cher, alors le manipule pas du bout des ongles comme si on avait peur de se brûler.

– on se campe fièrement sur ses deux jambes. On doit être d’une stabilité parfaite. Les deux pieds bien au sol, le buste dans l’alignement, on redresse la tête, on détend les épaules. Stable ne veut pas dire crispé.

– soit on utilise l’écran LCD sur l’appareil, alors on plie les bras et on tient l’appareil approximativement à hauteur des clavicules ou du menton. Les bras sont souples et détendus mais la prise reste ferme. Évidement on tient l’appareil droit…

– soit on a un viseur. Pareil on tient fermement l’appareil. La position du corps peut être un peu différente, un pied en avant l’autre en arrière, le tout est d’être le plus stable possible.

– on se met à la hauteur de son sujet: on se baisse si c’est un enfant ou un chien, si c’est un paysage on peut grimper sur un monticule, ou se mettre à plat ventre… bref, on cherche l’angle de vue idéal

– on vérifie qu’on a pas un bout de doigt ou une sangle qui traine devant l’objectif.

– si on n’est pas en mode Automatique, on règle son diaph’ et/ou sa vitesse

– on cadre son sujet (on reviendra sur ce point )

– on fait le point en enfonçant le déclencheur à mi-course (ou en tournant la bague de l’objectif)

– on inspire, retient sa respiration et on appuie sur le déclencheur.

– on respire (bah oui, allez pas rester en apnée, hein)

Et on recommence le plus souvent possible (c’est le seul moyen pour bien connaitre son APN)

Quel type d’appareil acheter

102/365 - ancètres

– le compact : Pas besoin de se prendre la tête avec les réglages, le mode automatique te garanti une photo réussie dans pratiquement toutes les situations. Certains modèles proposent en plus un menu semi-automatique et/ou manuel qui te permet de te familiariser progressivement avec les réglages. C’est l’idéal pour ceux qui veulent prendre des photos sans s’occuper de la technique. En plus c’est petit, on peut donc l »emmener partout et l »avoir toujours sur soi.

-le bridge: D’un coté il a le mode automatique du compact, de l’autre il a de nombreuses possibilités de réglages manuel et un zoom qui couvre une large palette (paysage, portrait, objet situés loin) Comme un reflex, mais sans en avoir le poids, ni l’encombrement (ni le prix). A mon avis l’idéal si tu as envie de te mettre à la photo ou de progresser et que tu n’as pas envie d’investir tout de suite dans un réflex.

– l’hybride: en gros, c’est un compact avec des objectifs interchangeables. Tu as l’avantage du compact: taille réduite, réglages automatiques et donc assurance de faire des photos réussies quelques soient les conditions et du réflex: possibilité de réglages manuel et d »adapter ton objectif à tes besoins. Pour tous donc, débutants aussi bien qu’expert. Attention, cependant, si au départ le prix est celui d’un compact, dès qu’on commence à investir dans des objectifs supplémentaires on tombe vite dans un budget « reflex ».

– Le Réflex : La rolls de l’APN tu penses? Honnêtement si tu bites que dalle à la technique et que c’est pour t’en servir uniquement en mode automatique, autant acheter un bridge ou un hybride. Ce n’est pas parce que tu as un réflex à whatmille dollars que tu feras des belles photos. Commence par faire des photos réussies avec un compact petit scarabée et monte progressivement en gamme. (En plus le reflex c’est lourd à trimballer. Et c’est un peu un gouffre à pognon: tu commences avec un boitier et un objectif et très vite tu te retrouves à acheter un flash, un pied, un objectif, puis un autre objectif, puis encore un autre…)